Étude de cas Bambi chez Givenchy

20140213-120200.jpg
Tout comme Kenzo, Givenchy a remis au goût du jour le sweat. Un des modèle phare, le Bambi. Je le trouve très beau mais pourquoi pratiquer des prix aussi exhorbitants? 850€ le sweat, 450€ en version tshirt, les 2 en rupture de stock chez Givenchy… Mais on peut encore trouver le tshirt ici http://www.mytheresa.com/fr-fr/bambi-print-cotton-t-shirt.html Comment afficher de tels prix pour des vêtements made in Portugal? On va essayer de comprendre… 850€ TTC, on retire 20% de TVA, soit 680€ HT. C’est un meilleur prix mais toujours pas à portée de ma bourse. Pour une production de 1000 pièces, le prix de revient unitaire pour un sweat fabriqué au Portugal serait de 2€ de matières premières + 2€ d’impression + 0,50€ d’etiquettage/emballage + 0,50€ de transport + 1,80€ dans la poche de l’usine. Pas de taxes à l’import puisque nous sommes dans l’Union Européenne. Total 6,80€, ce qui revient à 1% du prix HT. Les 99% permettront de payer les baux dans les beaux quartiers, loyers, salariés, designers, dirigeants, actionnaires, royalties (et oui, Bambi, aussi est payé, c’est tout de même son image), Publicité/Communication, défilés, mannequins, coiffeurs, maquilleurs, égéries… C’est comme ça qu’on fait tourner l’économie de la Mode et du Luxe! Sauf que cette fois-ci, ça sera sans moi!

Publicités

2 réflexions sur “Étude de cas Bambi chez Givenchy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s